Mission

 

Le Projet Sivumuarnik, un mot Inuktitut qui signifie « aller de l’avant », consiste à émerveiller, sensibiliser, motiver et développer l’intérêt des jeunes étudiants Inuits du Nunavik aux domaines des sciences et du génie avec des ateliers dynamiques.

Le manque de motivation et de perception des opportunités liés à une bonne éducation freine plusieurs étudiants à poursuivre leurs études, ceux-ci n’en voyant souvent pas l’intérêt. Il devient difficile pour un adolescent de se motiver à faire des efforts sur les bancs d’école s’il n’est pas en mesure d’identifier un parcours accessible, intéressant, dans lequel il se reconnait et s’y projette.

Nous souhaitons développer leurs intérêts pour les sciences et le génie en présentant des projets parascolaires innovateurs, inspirants et accessibles, réalisés par des étudiants de baccalauréat en génie qui, malgré leur jeune âge, s’engage dans des parcours de réussites scolaires.

L’équipe du projet

Émilie Demers-Morin

Maxime Ladouceur

Notre Intervention

 

Le projet s’adresse aux jeunes étudiants Inuits du Nunavik amorçant leur secondaire (1 et 2). Deux communautés seront visitées à deux reprises : un premier séjour au début de l’année scolaire (octobre 2020) et un second à la fin de l’année scolaire (avril 2021). Il est important de mettre en place des mesures pour faire revivre leur motivation, développer le désir d’innover et leur apporter des exemples de réussites dans lesquels ils se projettent.

Pour susciter au maximum l’intérêt des jeunes, les ateliers sont conçus de manière à impliquer les jeunes dans l’activité avec des devinettes, des quiz, des démonstrations avec l’aide d’un élève, etc. Ceci apporte une meilleure écoute et amène les jeunes à poser des questions en toute confiance durant les périodes d’échanges. Un projet parascolaire de nature scientifique ou technologique sera à réaliser par les jeunes et un retour sur ce projet s’effectuera durant la deuxième visite.

Les ateliers couvrent 3 volets : (1) la présentation des réalisations scientifiques effectués par nos ambassadeurs (incluant des discussions plus techniques sur la robotique, l’énergie ou encore les matériaux), (2) la valorisation des possibilités de carrière en science et en génie au sein même du Nunavik et (3) l’ouverture sur le monde où la technologie, la science et le génie peuvent combattre des enjeux mondiaux comme la pauvreté, la malnutrition et la dégradation de l’environnement.